La part des ténèbres -Stephen King

Les écrivains, ces êtres doubles

❢ Ce n’est un secret pour personne, tout le monde sait que Stephen King écrivait également sous le nom de Richard Bachman. Démasqué en 1985, le King a entrepris la rédaction de La part des ténèbres dans la foulée de cette mise en lumière.

La part des ténèbres met donc en scène l’histoire de Thad Beaumont, professeur d’université, écrivain, marié et père de jumeaux. Derrière cet homme plutôt reconnu par une certaine « niche » se cache également l’auteur George Stark. Ce dernier, dont la plume est caractérisée par une extrême violence et la création de thrillers sanglants, connaît une beaucoup plus grande renommée que son géniteur dans le monde littéraire. Percé à jour par un étudiant en droit assoiffé d’argent, Thad et sa femme décide de « tuer George Stark » en annonçant publiquement la véritable identité du fameux George. Enterrement symbolique, fausse-vraie tombe dans le cimetière de Castle Rock (Maine), photos et articles à l’appui dans un magazine. S’en suit une déferlante de meurtres tout aussi dégueulasses les uns que les autres. Mais aussi la présence d’oiseaux noirs par grappes et par milliers dans l’entourage de notre écrivain.

❢ Tous les chemins mènent à Friskies Thad Beaumont, et conduisent le shériff Alan Pangborn de Castle Rock à sa porte. Alors qu’e Thad a tous les éléments pour prouver son innocence, Pangborn reste sceptique. Les faits étranges s’accumulent et tout porte à croire que cette sombre part de lui-même refuse de mourir. Et s’il n’était pas seulement habité intérieurement par ce double de crayon? L’enquête va conduire Pangborn à prendre contact avec un médecin qui a retiré une mystérieuse tumeur du crâne de Thad alors qu’il n’avait que 11 ans.

Another brick in the wall

❢ Fort de ses 757 pages, La part des ténèbres est un nouvel exemple de la verve scriptatoire de Stephen King. Une belle brique, mais aussi un fameux page turner. Avec ce livre, il nous plonge dans un thriller fantastique qui arpente les méandres de l’esprit d’un écrivain. L’entrée en matière est rapide et on va vite comprendre le point de l’intrigue. Aucun doute là dessus. Par contre, l’issue n’en est que plus obscure. Dès le début, on fait connaissance avec les héros principaux. Personnellement, j’ai très vite accroché à ceux-ci. Je suis entrée de plain-pied dans le décor proposé par le King.

❢ Malgré un nombre de pages plutôt important, je ne me suis jamais lassée de l’histoire et de son déroulement. Je trouve que ce livre adopte un bon rythme en passant du point de vue d’un personnage à un autre, tout en faisant avancer l’intrigue petit à petit. Sans être experte en la matière, j’ai quand même envie de dire que La part des ténèbres est vraiment un classique de l’auteur. J’y ai retrouvé des éléments familiers par rapport à d’autres de mes lectures. Le type de personnage, le style de la narration, le déroulement du récit, le placement du décor, mais aussi le détail des descriptions et la minutie du texte. Et c’est sans parler des belles scènes d’horreur qu’il peut nous donner à voir.

C’est dans les vieilles casseroles…

❢ Enfin, il s’agit plutôt ici d’une des vieilles casseroles –ne le lisez pas au sens péjoratif du terme- de Stephen King, dans laquelle il fait un merveilleux bouillon! Ce type est quand même un fabuleux conteur. Alors oui, je fais partie des adeptes du King, de ces gens qui l’encensent. MAIS, ce n’est pas pour ça que je ne reste pas objective (LOL). Parce que OUI, j’ai déjà été déçue par l’auteur. Enfin déçue… moins enthousiaste on va dire. J’ai déjà ressenti un peu d’ennui par rapport aux longueurs dans certains de ces livres –j’avais écrit une lettre à Stephen King suite à ma déception avec les Tommyknockers. Aujourd’hui j’ai peut-être envie de le reprendre pour voir si mon avis à changé en fait… ça date quand même de 2007.- mais, le bonheur et les bonnes heures de lecture priment toujours sur les petites déceptions.

Stephen King Forever

❢ Avec cette lecture, je continue mon ascension du monument King From Castle Rock. Au delà du plaisir ressenti tout au long des 757 pages, je comble par la même occasion un trou béant dans ma « découverte » de l’auteur. Découverte qui dure quand même depuis plus de 25 ans. J’ai encore pas mal d’ouvrages en stock, et c’est sans compter les nouvelles publications. Si tu es fan de Stephen King, et que tu n’as pas encore découvert La part des ténèbres, alors il faut foncer. Le titre a été réédité en juin dernier (2018) par Le Livre de Poche. Quant à moi, je file me procurer l’adaptation réalisée par Romero en 1993 pour m’en mettre plein les mirettes –quoiqu’on en dise des adaptations des livres de King.

La part des ténèbres de Stephen King au Livre de Poche
La part des ténèbres
TITRE : La part des ténèbres (The dark half)
AUTEUR : Stephen King
Le Livre de Poche - 757 pages
20/06/2018 - 1ere pub : 1989
note 4 rocks mise en page

 

 

2 commentaires sur “La part des ténèbres -Stephen King

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :