L’Outsider – Stephen King

❢ Avec L’Outsider, Stephen King nous plonge à nouveau dans du polar teinté de fantastique. Et c’est un régal ! C’est également l’occasion pour lui de ramener au premier plan un personnage devenu emblématique grâce à la trilogie Bill Hodges, aka Mr Mercedes, Carnets noirs et Fin de ronde, à savoir Holly Gibney!

Sombre, très sombre

❢ Le point de départ du roman est très sombre. Le corps d’un garçon de 11 ans est retrouvé dans un parc de Flint City. Massacré et violé avec une branche d’arbre. Les empreintes et prélèvements ADN ne laissent aucun doute sur l’identité du tueur. Terry Maitland. Quarantenaire, père de famille, prof d’anglais et coach respecté de l’école du coin est le suspect numéro 1.

❢ Choqué et révolté par cette découverte, Ralph Anderson, l’inspecteur chargé de cette affaire et dont le fils était un élève de Terry, ne fait ni une ni deux, et organise l’arrestation de Maitland en « grandes pompes » lors d’un match très attendu. Sauf que…. Terry Maitland clame son innocence et à un alibi en béton. Il se trouvait à l’autre bout du comté, en compagnie de collègues au moment des faits…

Casse-tête et dédoublement

❢ Cette entrée en matière tonitruante lance évidemment les hostilités à la vitesse de l’éclair. Les premiers chapitres alternent entre des témoignages recueillis par la police et le déroulement du récit. C’est tout de suite très prenant et il est difficile de lever le nez du livre. Tout au long des 816 pages –de la version poche- Stephen King va mettre nos nerfs à rudes épreuves. Entre dégoût et empathie, le coeur balance. Comment être sûre de la culpabilité de Maitland alors que certains témoignages plaident en sa faveur. D’autre part, comment est-ce possible de douter des preuves scientifiques. #fantastique peut-être?!

Une brique qui a du rythme

❢ Le rythme de l’intrigue est soutenu, le ton est direct. C’est très dynamique et je n’ai pas noté de temps-morts ou des « pages-fleuves ». Malgré l’épaisseur du livre, il se lit assez rapidement.

❢ D’autre part, Stephen King nous propose des personnages bien travaillés et intéressants à suivre, chacun transportant son bagage sombre dans cette histoire. Il passe habilement de l’un à l’autre pour nous donner une bonne vision du tableau. J’ai évidemment accueilli avec grande joie le retour d’Holly Gibney. Ce personnage atypique est vraiment chouette à suivre. Je pense m’être vraiment attachée à chacun des personnages, tremblant ou jurant selon les actions mises en place.

Un air de déjà vu?

❢ Etrangement quand je repense à ma lecture, je ne peux m’empêche de me remettre en tête des images de la Part des ténèbres. De part son côté polar, mais aussi par l’aspect du « double maléfique », l’intrusion du fantastique alors que tout semblait, à la base, reposer sur des racines ancrées dans le réel. Maison y trouve aussi quelque chose de Désolation. Un titre que j’avais lu l’année dernière –après une longue attente dans ma Pile A lire. Bref, on retrouve bien Stephen King dans cet Outsider, avec des thèmes qui lui sont chers.

❢ Pour en savoir plus, je ne saurais que vous conseille l’excellent podcast Stephen King, Roi de l’horreur de Gorian Delpâture. L’épisode 43 est consacré au titre L’Outsider, mais si vous êtes fan, il faut absolument vous plonger dans toute la série. Un documentaire réalisé par un fan absolu qui connaît très bien son sujet!

Le livre de Stephen King L'Outsider posé sur un trop d'arbe dans la foret, le long d'une rivière.
Titre : L'Outsider
Auteur : Stephen King
Le Livre de Poche - février 2020 (VO : 2018)
816 pages

.

.

.

.


2 commentaires sur “L’Outsider – Stephen King

Ajouter un commentaire

  1. Oh ! Ca alors une chronique de Stephen King… Attends je cherche ma réplique, ha oui… Purée qu’est ce que j’ai envie de tous me les refaire dans l’ordre chronologiques un de ses 4.
    Bon, ça a l’air bien évidemment ^^

    1. AHAH 😉
      A cha que fois ça me fait pareil aussi!
      Là je me dis qu’il faut que j’avance dans ceux de ma PAL…
      et clair que quand j’ai écouté le Podcast de Gorian… HAN je voulais à nouveau les reprendre en ordre chrono… lol c’est grave! (et je me rends compte que j’ai Carrie en VO… acheté début d’nnée à Londres en version cover Vintage), mais que je ne l’ai pas en VF! (je l’ai lu hein… c’était une copine qui me l’avait prêté à l’époque).

      AHAH on n’est pas rendue!
      Je dois déjà reprendre les Zola en mode chronologique 😉 HEHE

      Ceci dit c’est une bonne période pour se faire un petit Stephen King!!

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :