Le dragon des glaces – Robin Hobb

Retour à Castelcerf, départ pour Outremer

❢ Retour à Castelcerf avec ce onzième tome de la série L’Assassin Royaldernière trilogie du deuxième cycle donc. Un retour de courte durée car les préparatifs vont bon train pour rallier les îles d’Outremer. Le Prince Devoir est censé rapporter la tête du Dragon des glaces, Glasfeu, sur un plateau à la Narcheska Elliana pour pouvoir l’épouser. Le périple s’annonce éreintant pour Fitz. Après avoir dû gruger Le Fou pour ne pas qu’il monte à bord, il a dû composer avec le mal de mer de Lourd. Les épisodes s’enchaînent pour finir sur un point d’orgue en fin de volume.

Un voyage épique

❢ A l’instar des « premiers volumes » (pour rappel, les volumes VO sont découpés en deux ou trois tomes en VF), Le dragon des glaces prend son temps pour lancer son intrigue. Par contre, une fois sur les routes de l’aventure, la tension monte de plusieurs niveaux. Le voyage en bateau s’annonce vraiment épique et les personnages vont ramasser psychologiquement parlant.

❢ Au niveau du style, rien à redire. La plume de Robin Hobb est et reste vraiment agréable à lire. Elle nous immerge dans son univers et nous permet de bien visualiser notre environnement. Un bon dosage entre les moments descriptifs et les dialogues font que le texte est toujours bien rythmé.

Mystères et purée de pois

❢ L’intrigue est vraiment bien menée. Robin Hobb sait tenir son lecteur en haleine. Plongé dans une purée de pois, on délie les fils de l’intrigue petit à petit, tout en étant toujours cerné par de nombreuses zones d’ombre. Un mystère en amenant un autre, l’envie de découvrir la suite ne décroit jamais! Hobb a le chic pour amener ses cliffhangers.

Riche et palpitant

❢ L’univers crée par Robin Hobb est très riche. Chaque personnage a son importance, et même s’il n’était que figurant à un moment donné, il apportera toujours sa petite pierre à l’édifice. Entre stratégies politiques et démêlés sociaux ou amoureux, le récit n’en est que plus palpitant.

❢ Cette histoire d’amour avec Robin Hobb a débuté en 2012, avec ma découverte du premier cycle de L’Assassin Royal. J’ai enchaîné avec Les aventuriers de la mer en 2013-2014. Ensuite, je ne sais pas comment le temps a filé… mais il a filé… J’ai repris le deuxième cycle en 2017 avec le premier tome, le suivant en 2019, et je fais une percée au finish depuis mars 2020. Tel un petit écureuil, je conserve bien mes réserves, les savourant petit à petit. L’idéal est quand même de lire les « volumes VO » d’une traite. Néanmoins, j’ai pu constater que j’avais une bonne mémoire, et que l’auteur savait nous ancrer les détails de son histoire. En gros, je conseille vraiment cette série qui n’est que qualité!


TITRE : Le dragon des glaces (L'Assassin Royal #11)
AUTEUR : ROBIN HOBB
J'ai Lu - 381 pages

.

.

Acro m’a choisi ce titre dans le cadre de notre défi mensuel aka Le défi ValériAcr0 et m’a réservé un bien belle surprise en guise de gage.
Le dragon des glaces ailleurs : Livrement, Ma toute petite culture, …


2 commentaires sur “Le dragon des glaces – Robin Hobb

Ajouter un commentaire

  1. J’espère que cette trilogie au sein des glaces saura te rafraîchir en cette période estivale. As-tu eu le mal de mer au cours de ta lecture ? 😉 J’avais trouvé qu’elle savait bien rendre l’atmosphère lourde d’un tel trajet vers un environnement hostile (on ne fête pas un anniversaire aux Baléares !). Je te souhaite une belle découverte des deux tomes restants.
    Si tu as besoin d’un coup de pouce, je serai là pour te faire commencer Les Cités des Anciens ensuite, compte sur moi ! 😁

    1. Oooh oui! il était bien immergeant ce volume… Ca ne donne pas trop envie de prendre ce bateau 😉
      Clair que tu ne sais pas vraiment où ce mal de mer va mener les perso.
      Yep! j’enchainerai aussi! Mon objectif est de te rattraper! (Han par contre va falloir que je les ajoute à ma Pile…)

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :