Débâcle – Lize Spit

La débâcle : rupture des glaces génératrice d’inondations

La Foire du Livre de Bruxelles mettait la Flandre à l’honneur cette année. Une belle manière de mieux faire connaître aux lecteurs francophones les perles du nord du Pays. Dès lors, j’en profite pour me pousser au cul, finaliser et publier la chronique d’un livre découvert l’année dernière. A savoir Débâcle de Lize Spit, une auteur belge originaire d’Anvers qui j’espère nous offrira d’autres romans aussi percutants que celui-ci.

La claque!

❢ Bam! Mais qu’elle claque. Encensé par un de mes chroniqueurs préférés, aka Michel Dufranne –vous pouvez réécouter le podcast en cliquant ici (Entrez sans frapper, 27.02.18, 6min)- j’ai été immédiatement tentée par ce livre. Un résumé super alléchant, une auteure belge passée inaperçue jusqu’à aujourd’hui* -*réflexion datant de début 2018-, une couverture intrigante et dérangeante à la fois. Entre l’objet-livre, l’avis et le 4è de couv’, mon coeur explose.

Un récit à trois temps

❢ A travers trois époques, Lize Spit nous entraîne dans un roman réaliste et déstabilisant sur l’enfance et les prémisses de l’adolescence. Un ton est simple et percutant, parfois cru. Et surtout super efficace. Je suis restée scotchée du début à la fin. La voix c’est Eva. Elle nous raconte de manière directe sa vie durant ces trois périodes.

❢ La première, époque c’est le « maintenant ». Eva a presque 30 ans, c’est une jeune femme décalée, qui entretient une relation bizarre avec son voisin. Elle nous explique qu’elle n’a plus remis les pieds depuis une dizaine d’années dans son village natal et qu’elle s’apprête à le faire. On la sent dure et fragile à la fois. Un peu inadaptée et mal-intégrée. On ressent qu’elle a du mal avec les interactions sociales. Cette première rencontre avec Eva donne le ton. Il s’est passé quelque chose, on veut savoir quoi. Repli et mal-être au programme.

❢ Ensuite, nous découvrons la deuxième période, celle « d’avant ». Une période construite sur des événements issus des souvenirs d’enfance d’Eva. Elle nous présente sa famille, explique sa rencontre avec Laurens et Pim, ses liens avec sa soeur, les difficultés avec sa mère, la soirée du village… Bref, tout ces moments de vie qui ont participé à sa construction.

La troisième époque,celle « d’après-l’avant », ce moment de l’adolescence qui va marquer la vie d’Eva à jamais. Une période sombre et lourde psychologiquement. Cet été où Pim et Laurens vont se lancer dans ce jeu visant à se faire dénuder les filles du village.

Un ton simple, une histoire qui dérange

❢ Chaque période apporte des éléments de « décryptage », de découverte du personnage d’Eva. C’est dur. Quand je parlais d’un ton simple, c’est dans le sens où elle nous expose de manière naturelle des faits graves, tristes. Elle va à l’essentiel et ne s’encombre pas d’adoucissant. Un ton qui laisse au malaise de bien prendre sa place. De dysfonctionnement en dysfonctionnement, Eva tâtonne petit à petit, grandit, souffre, se tait, encaisse. C’est un peu « encaisse et tais-toi ». Lize Spit ne tombe pas dans le pathos en nous présentant l’histoire romancée d’une pauvre petit fille, mais bien une vie réelle. Une réalité qui dérange au final.

Comme un coup de poignard

❢ En gros, ce roman a été un réel coup de coeur. C’est celui que tu as envie de conseiller à tout le monde. Le style, le ton, l’intrigue, tout m’a vraiment transporté dans cette histoire sombre et noire. C’est du polar. Pas celui avec l’intrigue policière. Celui qui te transporte dans un lieu, dans une atmosphère, qui te plante une ambiance malaisante, qui te pique avec des faits de société durs, des histoires de vie borderline. Avertissement pour les plus sensibles : faut s’accrocher à son slip, c’est pas les Bisounours… Si t’as un peu de mal avec les trucs un peu crus, tu devras peut-être passer certaines pages. Néanmoins! Je pense que ça vaut quand même la peine de tenter le coup. Ne serait-ce que pour profiter de la qualité de ce livre. Merci LiZe Spit!

 
Débâcle de Lize Spit
Titre : DEBACLE
Auteur : LIZE SPIT
Actes Sud - Février 2018
432 pages



 

Un 4ème de couverture pour terminer

❢ À Bovenmeer, un petit village flamand, seuls trois bébés sont nés en 1988 : Laurens, Pim et Eva. Enfants, les “trois mous­quetaires” sont inséparables, mais à l’adolescence leurs rap­ports, insidieusement, se fissurent. Un été de canicule, les deux garçons conçoivent un plan : faire se déshabiller devant eux, et plus si possible, les plus jolies filles du village. Pour cela, ils imaginent un stratagème : la candidate devra résoudre une énigme en posant des questions ; à chaque erreur, il lui faudra enlever un vêtement. Eva doit fournir l’énigme et ser­vir d’arbitre si elle veut rester dans la bande. Elle accepte, sans savoir encore que cet “été meurtrier” la marquera à jamais. Treize ans plus tard, devenue adulte, Eva retourne pour la première fois dans son village natal. Cette fois, c’est elle qui a un plan… (source : Actes Sud)  

4 commentaires sur “Débâcle – Lize Spit

Ajouter un commentaire

  1. Oh c’est une belle surprise que de découvrir cette chronique 🙂 (c’était ma sélection d’avril 2018). La construction en trois temps semble donner beaucoup de tension – et d’intérêt – à l’histoire. Je me répète, mais je trouve cette photo en couverture hypnotisante.

    1. OUi!! Juste! J’avais oublié que c’était celui de la sélection. Je vais pouvoir mettre la page à jour (LOL).
      T’avais fait un bon choix. Et wais, la couv… même si elle est dérangeante, je l’adore.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :