La cachette du diable… Epic fail

Le livre qui tu n’as pas su sortir de sa cachette

Pour notre sélection du mois d’août, sélection placée sous le signe du 666, Acr0 m’avait choisi un livre acquis début 2017, remporté grâce à une concours. Il s’agissait de La cachette du diable de Carlos Acosta. Si de son côté, la lecture sélectionnée n’avait pas fait mouche et fût la victime d’un abandon par mon binôme, on peut dire que j’ai suivi ses traces. Comme elle, j’ai baissé les bras au bout d’une petit centaine de pages.

Malgré un résumé intéressant, je n’ai pas su m’accrocher à l’univers. A l’intrigue et aux personnages non plus d’ailleurs. Il faut bien dire que tout n’était pas perdu d’avance. Le côté historique, le sujet qui ne m’était pas familier, le ton des premières pages, m’ont assez plu, restait à s’enfoncer dans cette histoire. Un peu fouillu, j’avais quand même pris quelques marques. Sauf qu’au bout d’une bonne cinquantaine de page, je n’y trouvais plus trop mon compte… le plaisir cédant du terrain à l’ennui. Bon, le sentiment de culpabilité, toussa, j’avais envie de persévérer un brin, histoire de lui donner sa chance. Et puis en fait non, j’ai fini par le lâcher.

❢ Faut-il culpabiliser de laisser un livre de côté? Faut-il le bannir à tout jamais? Peut-être est-il arrivé au mauvais moment, et que le mood n’y était pas pour y prendre goût à ce moment là… Peut-être, et si… Une chose est sûre, au vu de la taille de ma Pile à Lire –actuellement elle gravite à 345 livres, ça fait beaucoup- il faut vraiment que je m’applique à faire du tri. ET DONC, j’ai choisi de ne pas le continuer, et de ne pas envisager de le reprendre. Il gît dans une boîte, attendant que je lui permette de vivre une nouvelle vie auprès d’un autre lecteur*. Evidemment, je ne saurais pas vraiment donner mon avis sur ce livre. Je ne me permettrais pas de le traiter de bouse uniquement parce que dans mon coin -ce qui n’était pas le cas-, je n’ai juste pas su l’accueillir. Néanmoins, je ne vais pas te laisser en reste et te donner un aperçu des infos et quatrième de couv’.

Et si, toi, cher visiteur, tu as pris du plaisir à le découvrir et que tu veux tenter de me convaincre, ou convaincre d’autres visiteurs de passage… n’hésite pas à laisser ton avis en commentaire.

*Si jamais tu es intéressé, cher lecteur de passage, je peux éventuellement faire une liste de ces livres qui ont été sorti de cette monstrueuse Pile à Lire, qui sont en très bon état, et pour beaucoup achetés sur un coup de tête n’ont pas été lus.

Vous prendrez tout de même un petit résumé avec votre thé?

Un magnifique voyage littéraire, baigné d’amour, de haine et de magie.

Le jour où Oscar Kortico se retrouve seul au monde, il se souvient des paroles de son grand-père :  » On ne peut pas savoir qui l’on est vraiment avant de connaître son propre passé, son histoire et aussi celle de son pays.  » Sur les traces de sa famille, il part à la recherche du minuscule hameau de Pata de Puerco, fondé dans les années 1800 par ses ancêtres.
Qui étaient ces esclaves fugitifs aux haines féroces, aux amours improbables, et que signifie cette amulette étrange, un collier avec un pied de cochon séché, qui a donné son nom au hameau et qui constitue le seul héritage d’Oscar ? Au cours de sa quête, Oscar plongera dans son passé familial et dans celui de son île, son peuple…

La cachette du diable – Carlos Acosta
TITRE : La cachette du diable 
AUTEUR : CARLOS ACOSTA 
Editions 10/18 - Juin 2016 
384 pages

 

Note 0 rock

 

2 commentaires sur “La cachette du diable… Epic fail

Ajouter un commentaire

  1. Je parle souvent de mauvaises rencontres, quand ce n’était pas le bon moment tout simplement. Une petite PAL peut aussi cacher ce genre de romans avec lesquels on n’accroche pas ou plus (maturité du lecteur, tout ça). En attendant, cette sélection était bien damnée pour qu’on abandonne toutes deux notre lecture 😀

    1. Oui c’est plus sympa pour l’auteur de dire « mauvaise rencontre ».
      Je ne voulais pas le casser, d’autant que c’est moi qui n’a pas accroché.
      C’est clair, on n’est jamais à l’abri!
      Hehe on est jumelle 😉

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :